Final Fantasy RPG XIII

Forum rpg sur l'univers des Final Fantasy. Ce site est consacré au monde de Final Fantasy 13.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le feu d'artifice annuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kratos Aurion

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/04/2011
Age : 21
Localisation : Bodhum

MessageSujet: Le feu d'artifice annuel   Mar 26 Avr - 0:50

Le soleil se couchait. Kratos marchait lentement vers Bodhum, sans se soucier où il allait. La main sur le ventre, le dos voûté et le regard crispé par la douleur, il marchait. C'est tout ce qu'il pouvait faire pour le moment. Il s'assit dos à un palmier et contempla la mer qui s'étendait à perte de vue, bercé par les vagues.

*Où suis-je?... Ce monde est si différent de Sylvarant... Que s'est-il passé sur Derris-Kharlan ?... Je dois trouver un moyen de repartir... et vite.*

Il se retint de crier de douleur, puis s'endormit dans une position des plus inconfortables, en pensant à Lloyd et Anna. Il repensa aux atrocités du Cruxis. Puis se remémora la chute de Mithos. Tout ça pour sommeiller une heure ou deux en faisant un horrible cauchemar qu'il regrettera d'avoir fait.

Un coup de feu le réveilla. Il faisait nuit. Il ouvrit les yeux, allongé sur la plage. Des lueurs de toutes les couleurs lui arrachèrent les rétines. Il referma les yeux presque aussitôt. Il attendit de s'habituer aux lueurs pour se relever. Il remarqua que la douleur s'était presque dissipée.


*Un feu d'artifice... En quel honneur ?*

Il se rapprocha de la ville, où un grand monde était rassemblé devant le feu d'artifice. Kratos aurait presque pu en être émerveillé. C'était le cas de tout le monde, ou presque. Les fusées explosaient de tous côtés, éclairant toutes la villes de leurs lumières multicolores. On aurait pu se croire en plein jour, comme si le soleil ne se couchait jamais...

Il repéra une fille différente. Kratos n'avait cependant pas tous ses sens en éveil. Il ne parvint pas à distinguer s'il avait remarqué la fille de par sa puissance, ni ce qu'elle pouvait avoir en plus ou en moins par rapport aux autres personnes présentes ce soir-là. Elle était seule. Mais joyeuse. Elle ferma les yeux, comme faisant un vœu, ou pensant fermement à quelque chose. Il ressentit la différence d'une autre personne, mais elle n'était pas dehors. Il ne parvint pas à la repérer. Il s'avança près de la jeune fille, d'un air froid comme d'habitude. Certaines personnes regardèrent son accoutrement avec moquerie, mais il n'y prêta pas attention.


"Bonsoir. Magnifique spectacle, n'est ce pas ?"


Dernière édition par Kratos Aurion le Mer 27 Avr - 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oerba Dia Vanille
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 14/03/2011
Localisation : Quelque part sur Cocoon.

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Mar 26 Avr - 21:09

    Ce soir la, Vanille était encore seule. Comme chaque soirs depuis sa fuite, elle pensait à son amie qui l'avait écartée du danger afin de la protéger, Fang. Depuis leur séparation, elle avait réalisé à quel point les erreurs du passé pesaient lourd sur sa conscience. Il lui arrivait de douter, pourrait-elle encore garder le secret ? Pourra t-elle continuer à protéger son amie comme cette dernière l'a toujours fait ? Vanille ne se sentait plus à la hauteur de la sincérité et de la confiance de son amie. Elle doutait d'elle.

    La foule l'ayant attirée, la jeune femme aux cheveux fendit entre les rires et les bousculades, puis arriva dans un endroit dégagé afin de profiter au mieux des feux d'artifices qui venaient tout juste de commencer. Filant comme des étoiles dans le ciel, les sons aigus et stridents laissèrent place à un magnifique étalage de couleurs, toutes aussi éclatantes les unes que les autres. La solitude et le regret s'atténuèrent, pour finalement laisser place à une certaine gaité. Elle se délecta de ce spectacle.

    Entourée de tout ce petit monde, confortée de sons vivants et éclairée par les lumières multicolores des feux d'artifices, Vanille joignit ces mains comme pour faire une prière. Son souhait était toujours le même : que les autres se portent au mieux et qu'on lui pardonne ses erreurs. Bien que Vanille était à Bodhum depuis seulement quelques temps, elle s'y sentait déjà à l'aise, un peu … comme chez elle. Mais une présence discrète s'avança derrière elle. Soucieuse de retrouver son amie, elle se retourna, puis croisa finalement le regard intense d'un homme de la vingtaine.

    - Bonsoir. Magnifique spectacle, n'est ce pas ?

    Elle lui adressa un sourire, mais avant qu'elle ne puisse formuler une quelconque réponse, le final du feu d'artifice retentit dans les rues. Le vacarme couvrit les sons, mais n'était rien par rapport à la beauté des teintes et des coloris qui s'étalaient dans l'obscurité de la nuit. Une fois le bruit retombé, puis le brouhaha des exclamations atténué, Vanille se retourna vers son interlocuteur. Son regard était encore illuminé de l'éclat du feu d'artifice.

    - Oui. Magnifique.

    Puis elle leva une dernière fois son regard vers le ciel, comme si elle attendait une suite qui ne viendra évidement pas. Après un court silence, elle vint finalement se poster devant la mystérieuse personne qui venait de l'aborder. Hâtivement, mais joyeusement, elle prit sa main et la serra dynamiquement par de grands gestes vastes.

    - Je m'appelle Vanille, et toi ?

    Dit t-elle avec un sourire amical et rassurant pendu aux lèvres, tandis que ces yeux remplient de solitude croisaient ceux semblables de l'homme en face d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kratos Aurion

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/04/2011
Age : 21
Localisation : Bodhum

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Mer 27 Avr - 12:51

La fille se retourna. Elle était jeune et semblait être prise de joie, émerveillée par le feu d'artifice qui semblait lui réchauffer le coeur. Mais le fond de ses yeux étaient remplis d'une certaine solitude. Elle s'arrêta presque nette, comme si elle était déçue ou s'attendait à autre chose. Elle sourit, ouvrit la bouche pour répondre mais le final du feu d'artifice retentit, dans une dernière explosion de couleurs qui fit crier quelques personnes. Kratos leva les yeux au ciel pour regarder, mais cela ne le touchait pas particulièrement, aussi il resta comme à son habitude, calme, et dans un semblant de mauvaise humeur.

- Oui. Magnifique.

Elle releva la tête, comme si elle avait voulu revoir toutes ces couleurs qui l'avaient presque sorties de sa solitude. Kratos croisa les bras. Quelques personnes commençaient à parler par-ci par-là. Le spectacle était bel et bien terminé. Comme prit d'un certain ennui, il posa sa main gauche sur son fourreau et laissa pendre l'autre, que la fille prit dans ses mains douces et fines, toujours avec sa fidèle expression de joie, et l'agita. Il voulut se détacher mais il pensa que ç'aurait été impoli de sa part, et laissa faire pour le moment.


- Je m'appelle Vanille, et toi ?

Vanille. Un nom peu commun, tout comme Kratos.

*Son nom lui va bien. Mh.*

Il esquissa un léger sourire, répondant au sien. Elle avait un sourire qui aurait presque pu rendre heureux un mort. Il répondit d'une voix grave :

- Mon nom est Kratos. Kratos Aurion. Tu habites ici ? En fait, je cherche un endroit où m'installer pendant quelques temps.


La douleur qui l'avait abandonnée pendant quelques minutes lui revint tout d'un coup. Il serra la main qui était encore sous la prise de Vanille, crispa son visage et serra les dents. Il espéra que la fille n'avait rien vu ou ressenti, de peur de s'inquiéter pour lui ou de passer se soigner quelques part. Il ne voulait ni attirer l'attention ni perdre de temps. Il voulait trouver un abri pour la nuit et quelques jours à venir histoire de se renseigner sur le monde où il était tombé, de rétablir ses pouvoirs d'Ange et ses pouvoirs magiques. Et surtout savoir en quoi cette fille était différente.

Il commença à faire noir, la nuit repris ses droits et instaura la fraîcheur et l'obscurité. Son visage était presque entièrement caché dans l'ombre de ses cheveux. Seul un œil rouge vif et inquiétant était visible. Sentant une petite inquiétude de la part de la fille, il vint se mettre juste à côté d'elle, face au village. Face à la lumière d'un astre, qu'il fixa pendant un moment.



[Hrp : J'espère qu'il y 'en a un, d'astre. Au fait, puis-je évoquer l'Exsphère de Kratos ? C'est la source du pouvoir de Kratos, mais elles n'existent que dans Tales of Symphonia. Sinon je fais sans et on fait comme si Kratos n'en avait pas besoin. C'est comme tu veux. Juste que l'exsphère me permettra de dire plus de choses sur Kratos pendant le rp.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oerba Dia Vanille
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 14/03/2011
Localisation : Quelque part sur Cocoon.

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Jeu 28 Avr - 22:41

    Vanille trouva intriguant que le prénom de cet homme veuille dire « pouvoir » d'après la racine d'une langue anciennement parlé sur Pulse. Son caractère semblait posé, placide et tout chez lui inspirait le calme. En aucun cas le pouvoir et la fierté ainsi que l'égocentrisme que ce mot dégage. La petite présentation terminée, Kratos lui posa une question qu'elle prit néanmoins soin d'éviter. Bien sur, elle n'était pas de Cocoon, mais de Pulse, il lui fallait donc esquiver avec habilité ce sujet délicat. Pourtant, quelque chose d'étrange émanait de cet homme. Ainsi lâcha t-elle aussitôt la main du brun lorsqu'elle sentit celle-ci se crisper sur la sienne. Septique, elle posa ses mains sur ses hanches, puis pencha légèrement la tête sur le côté afin de mieux observer le nouvel arrivant.

    Le comportement le l'homme lui paru tout à coup de plus en plus étrange. Bien que perspicace de nature, la jeune femme ne perçut que très peu de temps après la position délicate dans laquelle se trouvait l'homme. Elle se replaça vite devant lui, comme pour lui barrer le chemin, puis une expression sérieuse se peignit sur sa face en remarquant que celui-ci semblait évasif, comme perdu dans ses pensées.

    - Vous êtes blessé ? Laissez-moi soigner votre blessure. La magie est ma spécialité, ça ne durera que quelques secondes.

    Sans même attendre une éventuelle approbation, elle apaisa à l'aide de sa magie la douleur en question. Du moins, elle l'atténua. Ses pouvoirs de guérisseuse n'étant pas à leur apogée, elle fut ainsi ce qu'elle put. Une fois son travail effectué, Vanille fit un pas en arrière puis croisa les mains dans son dos. Après quelques timides tentatives, elle finit par poser une question qui la turlupinait depuis leur présentation :

    - Vous pouvez ne pas répondre à ma question, mais … vous n'êtes pas d'ici, n'est-ce pas ? Les gens d'ici sont différents de vous. J'imagine que c'est votre … style vestimentaire qui me fait dire ça.

    Une stupeur sembla animer le visage désormais plus serein de Kratos. Voyant la réaction de l 'épéiste, Vanille jugea bon de ne plus poser ce genre de questions délicates. Le sourire de nouveau aux lèvres elle se faufila avec légèreté jusqu'à l'embouchure d'une rue, puis invita Kratos à la suivre par un petit signe de la main. Tout près d'ici, il y avait un bar assez calme dans lequel les voyageurs solitaires appréciaient y prendre du repos. Le barman étant un homme gentil, il se montrait garant de n'importe quel voyageur dans l’embarras, soit-il perdu ou blessé. L'endroit était parfait pour s'y reposer « quelques temps ».


[HRP : Hm, l'évocation des ex-sphères dans le contexte de Final Fantasy XIII risque de paraître étrange. Si tu peux l'adapter ça serait bien. Sinon, si c'est vraiment indispensable à la suite de l'histoire, essai quant même de le rattacher au scénario de FFXIII ] : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kratos Aurion

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/04/2011
Age : 21
Localisation : Bodhum

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Jeu 28 Avr - 23:36

- Vous êtes blessé ? Laissez-moi soigner votre blessure. La magie est ma spécialité, ça ne durera que quelques secondes.

C'est alors qu'une aura bleu-verte l'entoura. Il sentit revenir en lui quelques pouvoirs d'anges en même temps que sa hanche se rétablissait. Aussi il put presque parfaitement entendre la conversation pourtant parlée tout bas de deux amoureux dans une ruelle.

*Une guérisseuse... Je ne pouvais pas tomber mieux, apparemment...*

La fille croisa les mains derrière son dos. Ses yeux laissaient apparaître une expression d'interrogation. Elle semblait gênée et rougit quelques peu avant de parler :


- Vous pouvez ne pas répondre à ma question, mais … vous n'êtes pas d'ici, n'est-ce pas ? Les gens d'ici sont différents de vous. J'imagine que c'est votre … style vestimentaire qui me fait dire ça.

Il plissa les yeux et reprit son expression de mauvaise humeur, bien que fort marquée par cette question qui le dérangeait. Il ne comptait non seulement absolument pas en parler, mais détestait les curieux. Peut-être que le moment venu, il lui raconterait. Mais pour le moment, il n'y pensait même pas. La jeune fille reprit son sourire caractéristique et s'engouffra dans une ruelle proche. Kratos examinait le moindre de ses faits et gestes, aussi à la seconde où elle fit son signe demain, il était déjà parti la rejoindre. Elle courait, mais l'épéiste ne se pressait pas, même s'il la perdait de vue. Le bruit de ses pas s'engouffrait dans ses oreilles comme si ceux-ci résonnaient à côté de lui. A ses pas se mêla ensuite des bruits de discussion. Un bar ?

*Hm, moi qui voulait ne pas attirer l'attention.*

L'établissement ne semblait pourtant pas bondé. Quelques voyageurs par-ci par-là buvaient ou mangeaient quelques mets. Il entendait qu'on parlait de lui. Un seul regard permettait de remettre à leur place les gens qui parlaient un peu trop de lui.
N'ayant plus rien mangé ni bu depuis quelques milliers d'années, il se demandait si Vanille allait commander à sa place. Il espéra que non, et attendit de voir la suite des évènements, aussi silencieux que méfiant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oerba Dia Vanille
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 14/03/2011
Localisation : Quelque part sur Cocoon.

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Dim 1 Mai - 22:58

    Vanille, bien que ne connaissant depuis peu l'endroit, guida Kratos parmi les nombreuses rues de Bodhum. Son pas sautillant l'amenait parfois à revenir en arrière pour accompagner le rythme plus détendu de l'épéiste. De temps à autres, elle se penchait légèrement pour mieux observer certains endroits qui lui étaient encore inconnues. Elle tendait l'oreille aussi, puisqu'à chaque rues, elle avait la sensation de reconnaître des voix qui lui étaient familières. Pensant que sa nostalgie lui jouait des tours, elle s'attela alors à guider sa nouvelle rencontre à travers la ville.

    Après quelques minutes de marche, ils arrivèrent enfin au bar en question : Le Silver. Étant le seul et unique endroit avec lequel la jeune femme s'était vraiment familiarisé, elle guida donc aisément Kratos à l'intérieur. Le barman l'ayant aperçu lui fit un signe de main pour l'accueillir, puis continua sa tache habituelle : le travail l'attendait.

    L'endroit était tranquille, bien que quelques personnes prolongeaient encore la fête. Vanille s'installa au bar et il ne se passa que quelques secondes avant que Kratos ne vienne la rejoindre. L'homme étant peu loquace et distant, la jeune femme respecta alors son silence. A peine quelques minutes après qu'ils se soient installés, le barman vint déposer deux verres d'agrumes fraichement pressés devant eux. Assoiffée, Vanille saisit le verre et en avala une bonne gorgée, puis, s'avisant, elle se tourna vers Kratos, soucieuse de son état. Une lueur inquiète animait son regard.

    - Votre blessure doit aller mieux à présent. Je ne suis pas une excellente magicienne pour le moment vous savez, alors j'espère avoir fait tout mon possible.

    Vanille prit de nouveau son verre entre ses mains. Appréciant le goût de l'arôme sucré qui se trouvait au fond, elle se contenta alors de modérer sa consommation, puis reprit aussitôt afin que ce court échange ne retombe pas dans silence :

    - Ici, c'est un endroit parfait pour se reposer. Le barman est un homme très gentil, et le bar étant ouvert toute la nuit il y arrive des voyageurs itinérants d'un peu partout sur Cocoon. J'espère que l'endroit vous conviendra.

    Puis dans l'attente d'une réponse, la jeune femme se contenta de fixer la foule bruyante au dehors qui rentrait chez elle, faisait en même temps tourner le pied du verre entre ses doigts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kratos Aurion

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/04/2011
Age : 21
Localisation : Bodhum

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Lun 2 Mai - 23:26

Le silence régnait entre les deux compagnons, jusqu'au moment où le barman posa des verres remplis près d'eux. Vanille l'avala presque entièrement d'une seule gorgée, puis fixa Kratos.

- Votre blessure doit aller mieux à présent. Je ne suis pas une excellente magicienne pour le moment vous savez, alors j'espère avoir fait tout mon possible.
- Cela ira, merci. Ne t'en fais pas pour moi, j'ai déjà vu pire.

Kratos fixa son verre. Aurait-il reprit le goûts des aliments ? Certainement pas. Peut-être que son estomac avait rapetissé à un point qu'il n'imaginait même pas, et se demanda si ce verre allait lui faire du mal ou rien du tout.

- Ici, c'est un endroit parfait pour se reposer. Le barman est un homme très gentil, et le bar étant ouvert toute la nuit il y arrive des voyageurs itinérants d'un peu partout sur Cocoon. J'espère que l'endroit vous conviendra.

*Cocoon ?*

- Très bien. Merci pour ton accueil. Que vas-tu faire maintenant ?

Il fixait toujours son verre. Il se décida enfin à le boire, d'un seul trait. Pourtant la boisson était extrêmement fraîche. Les Anges sont comme ça, c'est tout. Aucun goût, et plus de sensation de chaleur ni de fraîcheur.
Qu'était-ce Cocoon ? La région où ils étaient ? Ou le nom de la planète ? S'il posait la question à cette fille, cela éveillerait des soupçons de sa part, même si elle avait déjà remarqué son style vestimentaire. Il craignit une nouvelle question de sa part, du genre : "D'où venez-vous ?" "Où habitez-vous ?". Finalement, ce contact n'est peut-être pas le bon. Mais cette fille... Quelque chose de différent...
Il remarqua que, pendant le temps où il pensait à tout ça, il avait fixé la fille droit dans les yeux, bien que d'un regard vide. Il tourna la tête, et lui dit :


- Excuse-moi, je pensais à autre chose. Il se racle la gorge, et prend un ton plus sympathique. Dis-moi, tu n'as pas répondu à ma question tout à l'heure. Tu habites dans le coin, ou tu vis ici, dans ce bar ? J'imagine que tes talents de guérisseuse ne sortent pas d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Refia

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Mer 11 Mai - 16:12

Refia était tranquilement chez elle, elle va dans la grange avec un sceau rempli de nourriture pour nourrir son chocobo, Kinaï, une fois dans la grange, elle donne la nourriture à son chocobo qui se jette presque sur elle tellement il était content de voir sa maîtresse avec pleins de bonnes choses pour lui, elle émet un petit rire, lui caresse son bec avec ses gines mains pour le calmer un peu et pose le sceau au sol, le chocobo plonge son bec dedans et se met à manger.
"Hihihi! Et ben, tu avais faim dis-donc".
Puis, une voix l'appelle.
"Refia! Viens ici s'il te plaît!"
"J'arrive! Bonne appétit Kinaï".
Refia sort de la grange et va dans l'atelier de son tuteur, le forgeron Mythril Takka.
"Qu'y a-t-il Takka?"
"Il y a une livraison importante à faire qui est loin et je sui débordé. Est-ce que tu pourrais la faire pour moi s'il te plaît?"
"Bien sûr. Quand est-ce que je dois partir?"
"Ce soir".
"D'accord, je vais tout préparer pour mon départ".
Refia sort de l'atelier et va voir Kinaï pour le préparer, elle prend la livraison qu'elle met sur le dos de Kinaï, elle se prépare un repas pour le trajet. Le soir venu, elle monte sur son chocobo, son tuteur vient la voir et lui donne une bourse rempli d'argent.
"Tiens, pour que tu puisses te loger".
"Merci, je reviendrais bientôt, au revoir".
Refia fait avancer Kinaï, au bout de quelques heures, il fait nuit noire et Refia se retrouve en pleine forêt sombre, Refia était effrayée car elle ne reconnaissait pas le lieu, elle caresse son chocobo qui semblait également effrayé.
"Ne t'en fait pas Kinaï, on risque rien".
Soudain, un bruit se fait entendre, Kinaï pris peur et se met à courir, Refia essayait de le calmer mais en vain, le chocobo se retrouve sur une plage, la jeune fille se prend une branche d'un arbre, tombe du dos du chocobo et perd connaissance en s'étalant au sol tandis que Kinaï continuait sa course folle plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oerba Dia Vanille
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 14/03/2011
Localisation : Quelque part sur Cocoon.

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Sam 2 Juil - 10:34

    - Très bien. Merci pour ton accueil. Que vas-tu faire maintenant ?

    Comment pouvait-on réagir avec autant d'étonnement à l'évocation du simple mot « Cocoon » ? Vanille était de Pulse, mais malgré tout, elle connaissait la cité volante. Non pas que cela soit une évidence, mais dans tous les cas, leurs deux idéaux avaient depuis toujours été plus ou moins opposés et des guerres remarquables et mémorables avaient jalonné le temps. Vanille posa un regard curieux sur Kratos, presque incrédule. Elle était comme ça, expressive et sincère. Serait-il de Pulse ? Un sentiment de joie se mêla très vite à de la déception. Elle devrait se contrôler, éviter les joies qui mènent très vite à cette déception justement. En soulevant son regard sur l'homme, elle croisa son regard. Figée, et elle même dans une réflexion parallèle elle ne démordit pas.

    - Excuse-moi, je pensais à autre chose. 

    Vanille fit un « non » dynamique de la tête. Puis elle lui adressa un sourire très simple qu'elle agrémenta d'une phrase polie et amicale :

    - Non, ce n'est rien. Moi aussi j'étais dans mes pensées.

    - Dis-moi, tu n'as pas répondu à ma question tout à l'heure. Tu habites dans le coin, ou tu vis ici, dans ce bar ? J'imagine que tes talents de guérisseuse ne sortent pas d'ici.

    Le sourire de Vanille s'évanouit, mais sa voix resta malgré tout très neutre. Parce que non, Vanille ne venait pas d'ici, elle y était coincé malgré elle. Son inconscience permanente lui permettait d'oublier ce fait, et son sourire, à la manière d'un baume sur une plaie, agissait sur ces peurs. Mais ce n'était qu'une façade. Ainsi se contenta t-elle de répondre :

    - J'habite assez loin d'ici. Mais ma maison ne ressemble pas du tout à cet endroit.

    L'intonation adoptée par Vanille laissait sous-entendre qu'elle n'en dirait pas plus à ce sujet. Malgré tout, son humeur joyeuse semblait toujours en rendez-vous, et elle finit par lui proposer d'une voix qui se voulait bienveillante :

    - Veux-tu boire quelques chose d'autre ? Comme tu as l'air nouveau ici, j'imagine que tu n'as jamais gouté aux spécialités qu'ils nous concoctent ici.


[ Hrp = Je ne peux pas t'intégrer au rp pour le moment si tu es si éloignée du bar Refia. Je te laisse donc te rapprocher de nos personnages comme tu le souhaites. :3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kratos Aurion

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/04/2011
Age : 21
Localisation : Bodhum

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Dim 3 Juil - 14:32

- J'habite assez loin d'ici. Mais ma maison ne ressemble pas du tout à cet endroit.

Kratos ne dit rien. Il n'avait rien à dire. Et même s'il avait eu envie de parler, il n'aurait rien demandé, ne connaissant absolument pas le monde où il était tombé, et son ignorance l'aurait trahi. Ainsi, il ne pouvait se permettre de demander d'autres renseignements. Et de toute manière, l'intonation qu'avait pris Vanille laisser supposer qu'elle ne voulait pas en parler.

*Etrange qu'elle ne veuille pas plus en parler. Si sa maison ne ressemble pas du tout à cet endroit, cela voudrait dire qu'elle est plus pauvre ? Plus riche ? Y a-t-il de grands écarts de classes sociales ici ? Les villes ont toutes un visage différent ?*

- Veux-tu boire quelques chose d'autre ? Comme tu as l'air nouveau ici, j'imagine que tu n'as jamais gouté aux spécialités qu'ils nous concoctent ici.

Si elle savait que Kratos ne ressentait plus aucun goût pour les aliments, elle n'aurait certainement pas demandé. Il refusa poliment, et attendit la suite. Ses pouvoirs d'Ange se rétablissait plus vite qu'il ne pensait. Demain, peut-être qu'il serait au top de sa forme. Il voulait partir seul, mais malheureusement, sans guide, il ne pourrait pas aller bien loin. il avait lui-même des talents de guérisseur et de magie noire, aussi Vanille ne lui servirait pas plus que ça, à part comme guide. Mais elle avait l'air fragile, et puis, il l'a préférait en sécurité, ici. Mais elle était seule, ici. Pas forcément en sécurité.

"Que vas-tu faire maintenant, alors ? Tu vas repartir chez toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Refia

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Lun 4 Juil - 15:23

HRP-Bon, je vais me rapprocher du bar-HRP

Au bout de plusieurs heures, de plusieurs minute, Refia ouvre lentement ses grands yeux marrons, elle se met en position assise et sent tout à coup une horrible douleure derrière sa tête, elle met sa main derrière sa tête en serrant des dents, elle regarde alors doucement autour d'elle, elle voit qu'elle est par terre sur le sable d'une plage, elle ne connaissait pas cet endroit et ne savais pas comment elle était arrivée là, elle se dit : *Mais, où suis-je?*
Refia se relève avec difficulté, à peine elle était arrivée à se tenir debout qu'elle ressent une horrible douleure à sa jambe droite et se laisse tomber à genoux sur le coup de la douleure.
*Que m'est-il arrivé? Pourquoi ma jambe me fait si mal?*
Elle secoue sa tête pour éviter de s'évanouir, elle voit alors au loin un bar, elle s'efforce de se relever malgrès la douleur de sa jambe et se met à s'approcher de ce bar, plus elle avançait, plus sa jambe lui fesait mal, des gouttes de sueurs se mettent à perler sur son front, elle se met à grimper le peu de marche qu'il y avait, soudain, sa vue se fait trouble, elle ferme les yeux et tombe de tout son long sur le sol en bois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oerba Dia Vanille
Admin
avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 14/03/2011
Localisation : Quelque part sur Cocoon.

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Lun 4 Juil - 17:10

    "Que vas-tu faire maintenant, alors ? Tu vas repartir chez toi ?"

    A cette question, Vanille se tourna lentement vers son interlocuteur. Soit elle continuait à faire des sous-entendus habiles pour détourner l'intention du guerrier, soit elle s'abstenait et gardait le silence. Ce qu'il fallait le dire, la gênait terriblement, elle qui ne voulait pas le mettre mal à l'aise. Elle déglutit, puis soupira tandis qu'un nouveau sourire de façade naissait aux coins de ses lèvres. Étrangement, sa voix se fit plus basse comme si elle ne voulait pas que Kratos l'entende.

    - Si cela avait été possible, je serais déjà chez moi ...

    Elle leva les yeux vers lui. Pinça ses lèvres et afficha une mine contrariée. Elle savait qu'il avait entendu, mais voulait simplement se donner l'impression que ce n'était pas le cas.

    - N'est-ce pas ce que tout le monde désire ? Rentrer chez soi parmi les siens ?

    Durant un cour instant, elle joua pensivement avec le pied de son verre, le faisant ainsi tourner sur lui même. Puis tout à coup, elle quitta sa chaise d'un petit bond enjoué, plaça ses mains sur ses hanches et se tourna vers sa nouvelle connaissance. Vanille n'était pas aussi forte que Fang, mais elle avait une force de caractère tout aussi équitable. Elle gardait tout pour elle, protégeait les autres en dépit de sa personne mais savait pertinemment qu'elle devait rester forte : à quoi bon déprimer ou pleurer, cela ne mène à rien. Du moins, c'est que ce qu'elle pense. Vanille tandis alors sa main à Kratos :

    - Je ne sais pas du tout ou tu habites, et peu importe, mais … puisque nous sommes tous les deux perdus, pourquoi ne pas rentrer ensemble ?

    Une étrange sympathie émanait d'elle. C'était surement sa sociabilité qui rayonnait de cette façon. Mais la jeune femme n'eut pas le temps d'attendre la réponse de Kratos, car un bruit derrière eux venait de capturer l'intention des quelques voyageurs présents dans la salle. Le barman s'était précipité au niveau des escaliers, tandis que le serveur s'empressait de le rejoindre pour l'aider. A deux, ils émergèrent une jeune fille aux cheveux dorés qui ne semblait pas dans ses meilleurs jours, puis, avec une grande précaution, l'allongèrent sur une banquette à proximité.

    - Nous avons besoin d'un guérisseur ! S'exclama précipitamment le barman.

    Déjà, Vanille s'était hâtée auprès d'eux, en acquiesçant à la demande.

    - Je vais vous aider.

    Doucement, elle se pencha sur la jeune fille. La scruta un instant, puis afficha un air septique. Décidément, elle n'arrêtait pas de faire de drôles de rencontres aujourd'hui. Ayant localisé l'endroit de la blessure, qu'elle dégagea des tissues encombrants, elle s'empressa d'exécuter un soin. Ce ne fut pas long, et tandis que l'aura verte se dissipait, la jeune fille blonde semblait peu à peu reprendre ses esprits. Vanille qui semblait soucieuse s'était penchée au dessus d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kratos Aurion

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 25/04/2011
Age : 21
Localisation : Bodhum

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Mar 5 Juil - 23:26

- Si cela avait été possible, je serais déjà chez moi ...

Sa voix à peine audible signifiait qu'elle voulait que l'Ange ne l'entende pas, mais Kratos l'entendit. Il ne savait pas s'il fallait qu'il ait entendu ou non, alors il ne fit rien, et attendit la suite. Elle le regarda et prit une mine contrariée. Il devina donc qu'il ne fallait pas qu'il entende. De toute manière, qu'il ait entendu n'avait aucune importance puisqu'il se doutait qu'il n'en comprendrait pas les raisons.


- N'est-ce pas ce que tout le monde désire ? Rentrer chez soi parmi les siens ?

Il baissa la tête quand il entendit cette phrase. Les siens... Kratos les avaient abandonnés depuis longtemps. Il se pencha sur la boule bleue qui était plantée dans sa main gauche. Son ex-sphère... elle lui rappelait tant de souvenirs. Sa femme, et son fils... Il avait dû choisir les siens parmi les Anges, ou les hommes. Son choix lui aura été fatal.
Ses pensées furent coupés par la main tendue de Vanille. Il releva la tête, la bouche entre-ouverte.


- Je ne sais pas du tout ou tu habites, et peu importe, mais … puisque nous sommes tous les deux perdus, pourquoi ne pas rentrer ensemble ?

Kratos voulut répondre, mais le destin ne lui en donna pas l'occasion. Le barman demanda un guérisseur. Vanille, ayant déjà prévu le coup, avait déjà rejoins la troupe qui s'était amassé devant le bar. Une jeune fille blonde était allongée sur une banquette, dans le bar. Kratos n'avait pas pu suivre l'action, malheureusement.
Vanille se souciait fort de la fille, tandis que Kratos restait indifférent, et se tenait à l'écart. Il réfléchissait. Il pensait. Trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nerah

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 24
Localisation : Cocoon

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Mar 19 Juil - 23:42

Nerah regarda autour d'elle, malgrès l'heure tardive, il y avait encore beaucoup de monde, et dire qu'elle comptait quitté la plage. Elle regarda le ciel avec emerveillement, quittant le coin isolé de la plage, se rapprochant des festivités annuel.
Elle repéra soudain de l'agitement au bar, mais décida de ne pas si rendre, après tout, si cela était du à un l'Cie, il y aurait déjà des cris, et le PSICOM se serait même déjà rendu sur place. Elle s'arrêta près d'un homme, puis le regarda.


- Savez vous ce qu'il se passe la bas ?

Nerah désigna le bar d'un geste, guettant son interlocuteur.


Dernière édition par nerah le Ven 22 Juil - 9:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monogatari.forumforever.com
Refia

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Jeu 21 Juil - 19:44

HRP-Désolé du retard, je suis en camping et la connexion est pas terrible-HRP

La blessure de Refia continuait à la faire souffrir et l'empêché de faire quoique ce soit, même pas de se réveiller, puis, elle se sent soulevée par quelqu'un, elle entend des voix parler mais n'arrivait pas à distinguer ce qu'elles disaient, elle se sent ensuite posée sur quelque chose de dur. Soudain, la douleur de sa jambe baissa pour finir par disparaître. Refia ouvre alors ses grands yeux couleurs noisettes, elle se frotte la tête en la secouant pour vite se reprendre et regarde au-dessus d'elle, c'est là qu'elle voit une jeune femme qui la tête penché sur elle, la fille aux cheveux blonds lache un cri de surprise et en voulant se relever précipitement de la banquette où elle était allongée, elle tombe sur le sol dure sur son derrière, elle se frotte alors son derrière en fesant une grimace de douleur et en disant : « Aïeuh! Ça fait pas du tout du bien ça! »

Elle se remet debout pour ne pas paraître plus stupide qu'elle semblait déjà l'être pour les personnes présentes, elle regarde autour d'elle en disant : « Où suis-je? Comment je suis arrivée ici? Qu'est-ce qui m'est arrivé? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nerah

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 24
Localisation : Cocoon

MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   Ven 22 Juil - 9:57

Nerah soupira, elle devait avoir affaire à un sourd ... ou à un muet, elle décida finalement d'aller voir par elle même, se frayant un chemin, elle regarda une blonde par terre qui posait plein de question. Jouant des coudes pour venir plus près, elle fixa la blonde avant de parler d'une voix sarcastique.

- Bodhum à l'air d'un endroit génial, si on oublie les sourds et muets et les amnésiques ...

La jeune femme croisa les bras en soupirant, voyant que tous le monde la regardé, elle reculla d'un pas avant d'esquisser un sourire, puis, elle regarda à nouveau la petite blonde au sol.

- Tu es à la fête annuel de Bodhum, tu sais, la cité cotière ...

Nerah afficha un vrai sourire, avant de ce tourner vers la masse de gens qui voulaient, comme elle, savoir ce qui se passer. Elle les regarda un à un, les détaillant, puis, lorsqu'elle estima qu'il était temps de mettre un terme à cette attroupement, elle prit sa voix glacial.

- Oust, laisser la, vous voyez bien, elle va bien ... et vous aller louper le reste du feu je vous signal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monogatari.forumforever.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le feu d'artifice annuel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le feu d'artifice annuel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LEGO] TheBricks 2009 : magazine annuel
» 14 juillet, pétard et feu d'artifice autorisé...
» [RESOLUE] Fabriquer un feu d'artifice
» UN FEUX D'ARTIFICE ?
» Votre budget "jeux video" annuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy RPG XIII :: Le monde de Final Fantasy XIII :: Cocoon :: Les villes :: Bodhum :: Plage-
Sauter vers: